jeudi 24 août 2017

Jeux cruels

A mains nues
Paola Barbato
Roman

Davide est jeune, beau, il a 16 ans et la vie devant lui. Un soir, il est kidnappé et se réveille à l'intérieur d'un camion. Il réalise vite qu'il n'y est pas seul et que l'inconnu lui saute dessus et l'agresse sauvagement. Par réflexe, Davide se défend et finit par tuer son adversaire. Il est alors conduit dans une cave où se trouvent d'autres hommes, prisonniers comme lui. Il comprend vite que tous ces hommes sont là dans un seul but : survivre au prochain combat qu'on leur imposera.

Davide apprend à refouler ses sentiments et tue pour survivre. Il gagne combat après combat et est bientôt intégré dans un autre groupe, d'un niveau supérieur, pour des combats à mains nues devant des spectateurs qui parient sur la vie des combattants.

Il a un mentor, l'homme qui l'a enlevé, et qui lui apprend les techniques de combats à mains nues, où frapper pour faire mal, à savoir évaluer la douleur provoquée par chaque coup, et connaître les endroits où frapper pour provoquer la mort.

Etrangement, il s'attache à cet homme, qui devient toute sa famille. Il doit oublier sa vie précédente pour ne pas mettre sa soeur ou sa mère en danger et reporte tous ses sentiments sur son kidnappeur.

Un jour, ils arriveront à s'échapper après un combat, et vivent un moment une vie de cavale. Et puis Davide rencontre une fille, tombe amoureux...

Je ne vous raconte pas la dernière partie, je vous conseille le livre. Ce n'est pas un roman qui se complaît dans des descriptions sanglantes, pas du tout, et pourtant, la mort, le meurtre sont présents presque à chaque page. C'est une histoire à la fois horrifiante, car la réalité n'est pas loin et poignante par ce jeune garçon enlevé qui essaie de survivre et de ne pas perdre tout sentiment.



jeudi 10 août 2017

Et si la guerre de 14 n'avait pas eu lieu ?

La guerre de 14 n'a pas eu lieu
Alain Grousset
Roman

L'attentat de Sarajevo échoue. La guerre est évitée mais la suspicion règne à travers l'Europe. Une ligne Maginot renforcée et doublée d'une ligne Sigfried du côté allemand sépare les deux pays et maintient la paix. Le service militaire dure 5 ans et se fait souvent sur cette ligne de défense. Toute l'économie du pays est consacrée à la défense. Le peuple vit dans la pauvreté, la technologie ne se développe pas et la France vit encore comme au début du XXe siècle.

Constance se retrouve par le plus grand des hasard embarquée dans une mission d'espionnage. Elle a été choisie car elle parle couramment allemand. Sa mission : séduire un ingénieur allemand et lui voler les plans de la nouvelle arme que l'Allemagne s'apprête à réaliser : la bombe atomique. Car si les deux pays ont l'arme atomique, le statu quo sera maintenu.

Constance pense cependant que le mur n'a plus de raison d'être, que les gens en ont assez et que le rapprochement entre les deux pays serait bénéfique à tous.

Comment va t-elle réagir en pays ennemi ? va t-elle réussir à séduire l'ingénieur allemand ? réussir sa mission ?

Petit roman de 170 pages qui se lisent vite, ce livre a pour cible les "jeunes adultes" et permet de réfléchir aux possibilités non réalisées.


lundi 24 juillet 2017

Juif ? SS ?

Le Nazi et le Barbier
Edgar Hilsenrath
Roman

Quatrième de couverture :
1933. Max, le fils bâtard de la pute Minna Schultz, s'enrôle dans les SS à l'arrivée d'Hitler au pouvoir. Affecté dans un camp d'extermination, où disparaissent son meilleur ami (juif) et toute sa famille, il décide à la fin de la guerre de se faire passer pour juif... et endosse l'identité de son ami assassiné. Max Schultz, devenu Itzig Finkelstein, épouse la cause juive, traverse l'Europe et rejoint la Palestine, où il devient barbier et sioniste fanatique.

Voilà un roman sur l'Holocauste, les camps et l'extermination des Juifs vu d'un point de vue nouveau : celui du bourreau. Max est sans remord pour ses actes, il fait ce qu'il a à faire pour survivre, et cela comprend se cacher sous l'identité d'un Juif à la fin de la guerre, pour échapper aux recherches.

Cela fait un livre burlesque, grinçant, qui parfois dérange. Ce coupable qui échappe à tout, qui se joint au peuple juif et décide de vivre en Palestine après avoir étudié l'Histoire des Juifs, qui devient pratiquement un héros parmi les Juifs, on a du mal à l'accepter, on attend sa chute.

Ce livre a été écrit par un Allemand Juif ayant connu les ghettos puis émigré aux Etats-Unis. Ce n'est pas simplement un roman, c'est un vécu d'un point de vue tout à fait, celui du bourreau. Un livre qui se détache nettement des autres récits de cette époque par son écriture satirique et crue.


mardi 18 avril 2017

Dans quel monde bizarre....

Manuel de survie à l'usage des incapables
Thomas Gunzig
Roman

Un livre des plus déroutants ! Le monde dans lequel on vit est bien étrange et ressemble comme deux gouttes d'eau à un immense supermarché, les modifications génétiques sont choses courantes et les résultats des plus étranges.

Le "héros" Jean-Jean, vigile dans un hypermarché, provoque involontaire la mort d'une employée, Martine, alors qu'on la renvoie. Son amoureux, Jacques Chirac Oussoumo, va apporter la nouvelle aux enfants de Martine et leur demande vengeance. Ceux-ci sont quatre garçons génétiquement modifiés, ressemblant et vivant à moitié comme des loups. Ils viennent de réaliser un gros hold-up et avaient l'intention de se terrer un moment. 

L'entreprise de Jean-Jean envoie Blanche de Castille Dubois pour protéger Jean-Jean. Celui-ci en tombe immédiatement amoureux. Sa femme, génétiquement modifiée avec le mamba vert, un dangereux serpent, va se ranger, suite à un concours de circonstances que je vous laisse découvrir, du côté des loups.  

Je ne vous en dit pas plus. Le choix des noms de certains acteurs du roman prête à sourire, la description de ce monde qui pourrait être notre monde futur, un peu moins. Une fois habitué au style déroutant de cette histoire, c'est avec plaisir qu'on la suit jusqu'au bout. Pour ceux qui aiment les lectures "différentes", une découverte à faire.


lundi 10 avril 2017

Tentez votre chance !

La Kube est une box de lecture faite sur mesure pour vous par des libraires indépendants. J'en ai déjà commandé deux ou trois, et même si j'ai oublié de vous le mentionner, j'ai été ravie des romans reçus. Ils s'adaptent très bien au goût du destinataire puisque l'on peut donner à l'avance ses préférences en matière de lecture. Peu de chance de déception !

Si vous lisez beaucoup, ceci est pour vous !
La Kube vous propose de gagner 3, 6 ou 12 mois de lecture ainsi que 3 Kubes.
Le hasard désignera les gagnants. 

Tentez votre chance ici, en 3 secondes vous pouvez gagnez des heures de lectures passionnantes : 


dimanche 2 avril 2017

Auteur inconnu

Le mystère Henri Pick
David Foenkinos
Roman
En Bretagne, un bibliothécaire décide de créer un espace réservé aux livres refusés par les éditeurs. Condition : l'auteur doit y apporter son livre en personne et choisir sa place parmi les autres ouvrages refusés.

Après sa mort, une jeune éditrice ambitieuse découvre parmi ces manuscrits oubliés ce qu'elle comme un chef-d'oeuvre. Elle recherche qui peut être ce Henri Pick qui l'a signé, rencontre sa veuve et sa fille, et avec leur accord publie finalement le livre qui devient un énorme succès et va bouleverser bien des vies.

Un journaliste ne croit cependant pas en cette version et pense que le livre a été écrit par quelqu'un d'autre. Il va envers et contre tout enquêter pour obtenir la vérité. 

Mais quelle est la vérité ?

J'ai beaucoup aimé ce roman et notamment l'idée de la bibliothèque des manuscrits refusés. J'avais ma petite idée sur l'auteur réel du roman, mais.... à lire !




lundi 27 mars 2017

Journées Internationales du livre voyageur 2017

Les 21 et 22 mars, c'était les journées internationales du livre voyageur. Avec l'accord de Nathalie, la gérante du P'tit Boucard, bar/tabac de notre village, j'ai organisé un grand lâcher de livre chez elle. Il faut dire que ce jour-là, il faisait plutôt mauvais, humide, pluvieux, bref pas un temps à mettre un livre dehors. Donc au lieu de placer mes livres ici et là dans le village, j'ai tout disposé sur une table dans le bar. Les villageois avaient été avertis par Face Book. Voici ce que ça a donné :



Sous la télévision, vous pouvez voir un étagère contenant des livres. Il s'agit d'une OBCZ (Official BookCrossing Zone), autrement une zone officielle de bookcrossing/livres voyageurs. Installée là avec l'accord de la gérante du bar, je vais régulièrement déposer des livres étiquetés que les gens peuvent prendre gratuitement. Cela marche assez, et les gens ayant pris l'habitude de venir apporter leurs livres, cela me permet de faire tourner les titres régulièrement.

Sur la table, j'avais déposé environ 225 livres. Tous étiquetés par mes soins. Il en est parti une soixantaine, ce qui n'est pas mal étant donnée que ces journées ont eu lieu pendant des jours ouvrables.

Il ne me reste plus qu'à relâcher ailleurs, dans la nature, les livres qui sont restés. 
Et vive le bookcrossing !